Union Académique Internationale

Sciences humaines et sociales Association internationale fondée en 1919

UAI

Présentation

L'UAI est l'organisation mondiale des académies nationales dans les domaines des sciences humaines et des sciences sociales. Ses objectifs sont d'initier, de reconnaître, de promouvoir et de financer des projets de recherche internationaux basés sur le long terme. Créée en 1919 à Paris avec un secrétariat général établi à Bruxelles, l'UAI comprend à l'heure actuelle plus d'une centaine d'Académies provenant de 63 pays et de tous les continents. Consciente de ce que de nombreux projets d'envergure en sciences humaines et sociales ne peuvent pas être réalisés dans un court laps de temps, l'UAI se déclare prête à soutenir des projets importants à long terme. L'UAI a déjà parrainé plus de 3000 ouvrages. Beaucoup d'entre eux sont des outils de référence fondamentaux, tels que des dictionnaires, des encyclopédies, et des éditions de texte, dont certains sont diffusés sur le web. L'UAI lance constamment de nouveaux projets internationaux, le plus récent étant la transformation des villes méditerranéennes à travers l'histoire. Les projets adoptés par l'UAI doivent être fondés sur la coopération entre plusieurs académies nationales. Pour atteindre ses objectifs, l'UAI s'appuie sur des financements provenant de sources privées et publiques. L'UAI promeut le rôle des sciences humaines et des sciences sociales dans un monde en mutation.

L’Union Académique Internationale a pour mission :

  1. la coopération entre les Académies nationales (et les institutions qui leur sont assimilables) dont l’activité principale ou secondaire ressort du domaine des sciences humaines et sociales. Cette coopération se réalise par la direction d’entreprises de haut niveau scientifique et intellectuel et par la coordination d’activités interdisciplinaires et collectives, conçues en partenariat complet, à long et moyen termes et aboutissant à la production d’instruments fondamentaux et de référence favorisant une meilleure connaissance du savoir et un développement de la recherche fondamentale, ceci tant à l’avantage des acteurs de la recherche (savants, experts, chercheurs,...) qu’à l’avantage du grand public;
  2. la défense et la promotion des sciences humaines et sociales, aussi bien au niveau des académies nationales qu’au niveau international
  3. le développement de la solidarité vis-à-vis de toutes les académies nationales et de leurs membres, qu’elles aient ou non les sciences humaines et sociales dans le champ de leurs compétences, en convainquant les unes et les autres du bien-fondé et des avantages de cette solidarité et de la coopération internationale.

Afin de concrétiser sa mission, l’UAI s’efforcera, durant les années à venir :

  1. d’intensifier la coopération interacadémique en multipliant de façon remarquable la création de projets dont elle assumera, seule ou en partenariat, la direction ou le patronage;
  2. d’encourager toutes les académies nationales actives en sciences humaines ou sociales à adhérer à l’UAI en y coopérant à ou en y développant des projets savants de haute valeur reconnus au niveau international;
  3. de représenter au niveau international solidairement et de façon dynamique, directement ou indirectement (en partenariat alors avec des organisations supranationales et/ou non gouvernementales), tant les Académies elles-mêmes que les principes essentiels d’excellence qui les constituent.

Pour remplir sa mission et réaliser sa vision, l’UAI se donnera les objectifs suivants :

  1. renforcer la progression et la réalisation des projets en cours et accroître de façon positive et critique leur pertinence; établir des synthèses permanentes qui seront mises à la disposition des Académies membres ;
  2. mettre au point une stratégie de développement qui, dans la nouvelle société de l’information, tiendra compte des nécessités de partage et de diffusion de l’information et des savoirs, stratégie qu’elle reverra au cours d’évaluations périodiques;
  3. adapter les modes de fonctionnement de ses organes de direction et de gestion (Assemblée générale, Bureau, Secrétariat général) et développer une image positive en actualisant de façon critique ses outils de communication (site Internet, Bulletin, périodique, etc.);
  4. accroître ses moyens financiers propres et ceux mis à la disposition des projets en procédant à une recherche systématique de partenariats avec des fondations internationales publiques ou privées;
  5. encourager les académies membres à participer plus activement dans les projets en cours et à établir de nouveaux projets de nature interdisciplinaire et internationale;
  6. renforcer sa présence et sa participation dans les instances internationales (ONU, Unesco, Unicef, UE, OEA, UA, ANASE, CIPHS, CISS, FES, etc.) en y favorisant son rayonnement, en y valorisant ses propres connaissances et celles de ses membres et en y soulignant ses liens d’insertion dans le mécanisme global du développement mis en place par elles.