Union Académique Internationale

Sciences humaines et sociales Association internationale fondée en 1919

Dictionnaire du Latin médiéval

Retour à la liste des projets

« Dictionnaire du latin médiéval » est l’intitulé de la cinquième entreprise de l’UAI, proposée dès 1920 et lancée en 1924, à partir d’une suggestion de Ferdinand Lot devant le Congrès historique international de Londres en 1913. Il s’agissait de doter les médiévistes d’un instrument de recherche comparable au Thesaurus Linguae Latinae, en remplaçant l’auguste Glossarium Mediae et Infimae Latinitatis de Charles Du Cange (1678) par un dictionnaire scientifique moderne, destiné à rendre compte de tous les usages du latin sur tout le territoire européen pendant toute la période médiévale.

Les premières années furent essentiellement consacrées à l’accumulation des données lexicographiques, sous forme de dépouillements manuels de la documentation médiolatine, répartis entre les pays membres de l’UAI, chacun devant se charger des œuvres produites sur son territoire . Mais il fallut bientôt se rendre à l’évidence : le millénaire médiéval nous avait transmis beaucoup plus de textes que la période couverte par le Thesaurus Linguae Latinae, et le Novum Glossarium Mediae Latinititas  devrait réduire ses ambitions. Le « Comité Du Cange », coordinateur du projet, prit alors l’initiative de limiter l’amplitude chronologique du dictionnaire international à la période centrale du Moyen âge (800-1200), en invitant chacun de ses membres à le compléter par la rédaction d’un instrument « national » qui rendrait compte de la diversité géographique et chronologique du latin médiéval, en mettant à profit les dépouillements déjà effectués . La complémentarité de l’ensemble fut soulignée par la décision de commencer la rédaction du dictionnaire international au milieu de l’alphabet (par la lettre L), pendant que les dictionnaires nationaux commenceraient au début (par la lettre A), dans l’objectif d’en couvrir l’ensemble deux fois plus rapidement.

A la veille de son centenaire, le « Dictionnaire du latin médiéval » de l’UAI est donc la somme d’un dictionnaire international, d’une quinzaine de dictionnaires nationaux, et de la revue Archivum Latinitatis Medii Aevi , associée au projet dès 1924 pour offrir un lieu d’échange et de publication aux équipes du réseau, sans attendre la parution des premiers fascicules de dictionnaire . Selon l’ampleur de leur documentation et des moyens mis en œuvre, certains dictionnaires sont achevés, d’autres toujours en cours de rédaction, et la couverture de l’alphabet demeure largement disparate. Mais tous ces ouvrages ont leurs caractères propres, reflétant leur histoire autant que celle qu’ils racontent  : le traitement des variations graphiques, de l’ordre alphabétique, ou des références au latin antique sont autant de divergences qui n’enlèvent rien à la complémentarité de ces instruments. Par ailleurs, la rédaction du dictionnaire international ayant privé la France d’un dictionnaire français du latin médiéval, le Novum Glossarium Mediae Latinitatis se doit d’en tenir compte.

Qu’on l’appelle parfois « Nouveau Du Cange » ne signifie pas que le « Dictionnaire du latin médiéval » soit une refonte de l’ancien Glossarium Mediae et Infimae Latinitatis. Même à l’achèvement du projet, ce dernier restera indispensable pour l’étude de la fin du Moyen âge, dans la mesure où la plupart des dictionnaires de l’Europe occidentale ne dépassent pas le XIIIe siècle. Et si les principaux dictionnaires de l’UAI se limitent généralement aux textes édités, les manuscrits ont représenté une part importante des sources de Charles Du Cange. Avec les instruments de l’UAI et leur ancêtre du XVIIe siècle, les médiévistes ont les moyens d’éviter le risque permanent d’anachronisme que leur font courir les dictionnaires de latin antique.

LISTE des dictionnaires nationaux

Liste des dictionnaires « nationaux » de l’UAI

  • Allemagne (a. 500-1280) : Paul LEHMANN, Helmut GNEUSS, Peter STOTZ (dir.), Mittellateinisches Wörterbuch bis zum ausgehenden 13. Jahrhundert, München, 1959-2018 (Lettres A-I) ;
  • Bohême (a. 800-1500) : Zuzana SILAGIOVA, Pavel NÝVLT (dir.), Latinitatis Medii aevi Lexicon Bohemorum, Praha, 1977-2014 (Lettres A-M) ;
  • Castille-León (a. 700-1230) : Maurilio PEREZ GONZALEZ, Estrella PEREZ RODRIGUEZ (dir.), Lexicon Latinitatis medii aevi regni Legionis imperfectum, Turnhout, 2010 (imperfectum) ;
  • Catalogne (a. 800-1100) : Mariano BASSOLS DE CLIMENT, Joan Bastardas PARERA, Pere J. QUETGLAS, Glossarium Mediae Latinitatis Cataloniae, Barcelona, 1960-2006 (Lettres A-D, F-G) ;
  • Danemark (ante 1560) : Otto Steen DUE, Peter TERKELSEN (éd.), Lexicon Mediae Latinitatis Danicae, Aarhus, 1987-2014 ;
  • Finlande (ante 1530) : Reino HAKAMIES, Glossarium Latinitatis Medii aevi Finlandicae, Helsinki, 1958 ;
  • Grande-Bretagne (a. 500-1600) : Ronald Edward LATHAM, David Robert HOWLETT, Richard ASHDOWNE (éd.), Dictionary of Medieval Latin from British Sources, Oxford, 1975-2013 ;
  • Hongrie (a. 1000-1526) : Iván BORONKAI, Kornél SZOVAK, Lexicon Latinitatis Medii aevi Hungariae, Budapest, 1983-2013 (Lettres A-I) ;
  • Irlande (a. 400-1200) : Anthony HARVEY, The Non-Classical Lexicon of Celtic Latinity, Dublin-Turnhout, 1979-2005 (Lettres A-H)
  • Italie (ante 1022) : Francesco ARNALDI, Pasquale SMIRAGLIA, Latinitatis Italicae Medii aevi Lexicon imperfectum, Bruxelles, 1970 ; 2e éd. Firenze, 2001 (imperfectum) ;
  • Pays-Bas (a. 800-1500) : Johanne W. FUCHS, Olga WEIJERS, Marijke GUMPERT-HEPP (éd.), Lexicon Latinitatis Nederlandicae Medii aevi, Amsterdam-Leiden, 1977-2005 ;
  • Pologne (a. 1000-1600) : Marian PLEZIA, Krystyna WEYSSENHOFF-BROZKOWA, Michał RZEPIELA (éd.), Lexicon Mediae et Infimae Latinitatis Polonorum, Warszawa-Kraków, 1958-2014 (Lettres A-S) ;
  • Roumanie (a. 1000-1500) : Aurel RADUTIU, Vasile RUS (coord.), Glossarium Mediae Latinitatis Actorum Transylvaniae, Moldaviae et Transalpinae Historiam Illustrantium, Bucarest, 2010 (Lettres A-C).
  • Suède (a. 1150-1500) : Ulla WESTERBERGH, Eva ODELMAN, Glossarium Mediae Latinitatis Suediae, Stockholm, 1968-2002 ;
  • Yougoslavie (a. 800-1526) : Marko KOSTRENCIC, Lexicon Latinitatis Medii aevi Iugoslaviae, Zagreb, 1969-1978.
Afficher/Masquer le menu mobile