Union Académique Internationale

Tabula Imperii Byzantini (TIB)

Retour aux projets

Projet n°87, adopté en 2015

Les recherches sur la géographie historique de l’Empire byzantin à l’Académie autrichienne des sciences sont menées par la Tabula Imperii Byzantini (TIB).

Ce projet, qui avait déjà une longue et vénérable histoire, a été accepté par l’Union Académique Internationale en 2015. La TIB mène des recherches systématiques sur la géographie historique de l’Empire byzantin, du début du IVe au milieu du XVe siècle. Pour les régions concernées, il offre ainsi une continuation chronologique du projet connexe du TIR (Tabula Imperii Romani, Projet de l’UAI 6a).

Le but de la TIB est de créer un atlas historique de la région byzantine depuis l'Antiquité tardive à la période moderne. Les régions individuelles sont représentées sur des cartes à une échelle de 1:800 000. Des volumes d'accompagnement séparés présentent les résultats de recherches complémentaires pour chaque région, y compris les monuments caractéristiques, sous la forme d'un index géographique. Chaque volume contient des chapitres d'introduction détaillés sur la géographie et le climat, les frontières et les désignations territoriales, l'histoire, l'histoire administrative, l'histoire de l'Église et le monachisme, les voies de circulation, l'économie et les développements démographiques. Treize volumes ont été publiés depuis 1976, deux volumes - TIB 11 (Peter Soustal, «Macedonia, Southern Part») et 16 (Mihailo Popović, «Macedonia, Northern Part») - seront publiés d’ici 2022, trois autres volumes sont en préparation (voir Fig.1).

Chaque volume est basé sur des recherches approfondies qui impliquent l'analyse des sources écrites, des inscriptions, des sceaux, etc., de la littérature de voyage et des cartes historiques, des noms de lieux traditionnels, des rapports de fouilles et d'études. Ceci est complété par des recherches systématiques sur le terrain afin de vérifier, modifier ou compléter les informations des sources. Depuis la fin des années 1990, de nouvelles méthodes se sont ajoutées: des études de théories paléo-climatiques et de peuplement (par exemple la nouvelle "Théorie des lieux centraux"), ainsi que l'utilisation régulière du "Global Positioning System" (GPS) lors des missions sur le terrain et les prospections. Les humanités numériques sous la forme de systèmes d'information géographique historique (SIG) contribuent en outre à l'analyse et à l'interprétation des données de recherche.

Des initiatives récentes dans le domaine des humanités numériques à l'Académie autrichienne des sciences et les développements connexes en études byzantines ont encouragé la TIB à intensifier ses efforts afin :

a) de fournir une plate-forme pour la présentation adéquate et l'utilisation durable des données des volumes TIB existants et futurs. Une page web de la TIB a été créée et est régulièrement mise à jour (http://tib.oeaw.ac.at/). Le sous-projet "Digital Tabula Imperii Byzantini (Dig-TIB)" (https://tib.oeaw.ac.at/index.php?seite=digtib) a créé un répertoire alphabétique en ligne basé sur tous les volumes de la TIB publiés en extrayant les index des lieux et en listant les pages spécifiques des toponymes documentés dans les volumes respectifs. De plus, dans toutes les listes, vous pouvez accéder aux fichiers pdf du volume TIB respectif en cliquant sur le numéro de page, qui est marqué à la page respective dans le pdf du volume. En raison des réglementations sur les droits d'auteur de l'Académie autrichienne des sciences, ces fonctions sont disponibles pour les volumes TIB 1 à 7, 12 et 13. Une nouvelle ligne de développement est la géocommunication de pointe du contenu et des résultats actuels de la TIB. Par conséquent, la TIB Balkans (Mihailo St. Popović) est en train de créer, de développer et de maintenir l'atlas en ligne "Maps of Power: Historical Atlas of Places, Borderzones and Migration Dynamics in Byzantium" (https://data1.geo.univie.ac.at/projects/tibapp) depuis 2019.

b) de documenter les pertes et dommages importants aux monuments historiques dans les régions de l'ancien Empire byzantin en numérisant toutes les images couleur (diapositives) et monochromes, prises par les chercheurs de la TIB depuis 1965, afin de préserver l'état de conservation de ces bâtiments durant le 20ème siècle. Une «meilleure pratique» a été créée pour les illustrations de la TIB via le sous-projet TIB «Die digitale Tabula Imperii Byzantini (Dig-TIB) als Beitrag zum Weltkulturerbe» (2018-2020). Pour le moment, 7 172 diapositives des volumes 5 du TIB («Cilicia and Isauria», Friedrich Hild ; 4 981 diapositives), 12 («Eastern Thrace (Eurōpē)», Andreas Külzer ; 1 252 diapositives) et 16 («Macedonia, Northern Part ", Mihailo St. Popović ; 939 diapositives) ont été scannées et intégrées avec les métadonnées respectives dans le logiciel open source CollectiveAccess. Vous pouvez accéder à ces données via: https://catalogue.tib.oeaw.ac.at/

En outre, le TIB joue un rôle de premier plan au sein de la Commission pour la géographie historique et l'analyse spatiale de Byzance (http://aiebnet.gr/commissions/#1486389731376-856a14a2-3995) de l'Association Internationale des Etudes Byzantines (AIEB). L'objectif est d'observer les développements scientifiques en cours dans les domaines de la géographie historique et de l'analyse spatiale de Byzance, de comparer les projets en cours et d'aborder les questions méthodologiques pertinentes. Cette Commission de l'AIEB sert également de plate-forme internationale où le TIB s'engage dans une collaboration et une consultation actives avec des projets connexes qui sont réalisés dans d'autres pays.

Site internet : http://tib.oeaw.ac.at/

Liste des Comités

Comité autrichien
POPOVIC MihailoResponsable de projetÖsterreichische Akademie der Wissenschaften
KÜLZER Andreas Responsable de projetÖsterreichische Akademie der Wissenschaften